LE WUTAO

Quand le corps devient un art pour éveiller l’âme.

DSC_0150 - Copie.jpg

 

 

               Stress, tensions, hyperactivité, fatigue, dépression… Les maux de notre société sont nombreux. Pour y remédier, nous sommes sans cesse à la recherche de nouvelles solutions, de précieuses alternatives. Le Wutao peut être une de ces solutions, une voie nouvelle à emprunter.

Changer notre écoute du corps

Au cœur de nos difficultés se trouve une approche de notre corps souvent inadaptée. Nous le maltraitons au lieu d’en prendre soin. Nous le durcissons au lieu de l’assouplir. Nous le dominons au lieu de l’écouter. Par l’éveil de notre intelligence sensorielle et le déploiement de l’onde de vie, la pratique du Wutao nous amène à une nouvelle conscience de notre corps, plus intime, plus délicate. Nous développons nos perceptions en même temps que nous harmonisons le rapport à nous-même, à l’autre et à notre environnement. Nous réapprenons à écouter, à ressentir. À vivre notre être plutôt que le paraître. Les tensions alors peu à peu s’effacent. Le corps se dénoue. Les pensées sont plus légères, plus créatrices aussi. Les émotions peuvent s’exprimer avec douceur. Ce que nous sommes authentiquement peut enfin se révéler.

Se régénérer en douceur

Alors le corps se libère. Exulte. Notre organisme se régénère grâce à la douce puissance du mouvement et du souffle. Relaxant et tonifiant, la fatigue est traversée en mouvement. Nous nous sentons plus belles, plus beaux. C’est pourquoi le Wutao n’est pas seulement une pratique de bien-être, c’est une voie d’épanouissement. Le corps retrouve sa capacité d’auto-régulation. L’être tout entier s’harmonise.

 

 

Le Wutao, élixir de beauté

La pratique nous mène là où l’on ne s’y attend pas. Le corps est étiré tout en justesse, tonifié dans la détente. On respire mieux. Avec fluidité. La tonification des muscles posturaux affine notre silhouette tout en lui insufflant de la force et de l’élégance. Notre beauté rayonne alors dans une posture remplie, pleine et habitée. Une beauté reliée à une grâce sensuelle et noble : la fibre musculaire ne se déchire pas, ne se froisse pas, ni ne s’abîme. Le Wutao réalise alors un soin de beauté interne.

 

 

Enracinement et enciellement

Nous manquons de plus en plus aujourd’hui d’enracinement. Coupés de la terre, nous n’avons plus les moyens de rester ancrés. Alors, nous perdons pieds. Nous sommes malmenés, bousculés dans les transports, la rue, à notre travail, acculés parfois et dans l’incapacité de répondre aux agitations de l’extérieur. La pratique du Wutao nous équilibre en nous reconnectant à nos énergies primordiales cosmo-telluriques. Nous nous enracinons en terre pour vivre un « enciellement » qui nous transcende. Cet enciellement nous connecte aux racines du ciel, si nécessaires pour
retrouver l’inspiration, se sentir le cœur léger et échapper à la pesanteur, la gravité d’un quotidien souvent oppressant… Le stress ! Nous retrouvons notre équilibre, notre force et notre capacité d’action. Notre santé s’améliore naturellement.

 

 

Vers la santé d’une vie intégrale

La pratique du Wutao nous mène vers une vie épanouie, intégrale, telle que la décrit Noguchi et après lui, Itsuo Tsuda. Une vie pleinement vécue. Où tout notre être fleurit se révélant à lui-même et aux autres. C’est ce chemin suivi par le Wutao qui nous conduit à la santé telle que nous la décrit l’OMS : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Nous trouvons dès lors le dynamisme et la vitalité nécessaires pour incarner nos aspirations les plus profondes.

   

Le Wutao qu’est-ce que c’est?

Au commencement de notre vie, nous entamons tous un chant, une mélodie, une mélopée ondoyante unique à chacun. Dans ce chant est inscrite toute la mémoire de notre histoire et de notre devenir.

Cette histoire a commencé, non pas quand nous sommes nés, mais bien avant, au moment où nous avons été conçus, où nous avons été « rêvés », désirés ou pas.

Et les évènements, bons ou mauvais, et même les absences d’évènements, ont laissé en nous leur empreinte.

Sur cette onde mélodieuse, tout est minutieusement « noté », les notes justes et les fausses notes, des plus étincelantes aux plus stridentes, les notes aux accords grinçants et parfois cassants, les ruptures, les silences et les oublis…

La pratique écologique du Wutao® a la douceur de sa puissance. Elle sonde nos profondeurs abyssales pour capter, tel un sourcier, le chant de notre histoire, la pulsation primordiale à qui nous devons d’être « là » aujourd’hui. Parfois ignorée, elle reste cependant enfouie au cœur de nous-même et nous y avons subtilement accès.

Nous pouvons ainsi laisser le mouvement ondulatoire de notre colonne vertébrale en se déployant défroisser tendrement et amoureusement nos tensions, comme la « chair » si délicate d’un pétale de coquelicot… Pour redonner confiance à notre ressenti, apprivoiser et rester dans l’intime sentiment d’une présence à nous-même.

Telles les volutes de fumée, l’onde, sur son passage, désagrège alors ce qui est épais, rend liquide ce qui est solide, moelleux ce qui est dur, fait fondre ce qui est de glace et effrite ce qui doit tomber en poussière pour qu’enfin, désentravés, nous puissions donner libre cours à l’expression de notre chant primordial.

Je pense aujourd’hui à toutes ces mélodies blessées… A tous ces nouveaux-nés de la fin du siècle dernier qu’ont été nos parents et nos grands-parents, dont on pensait qu’ils n’étaient, ni des personnes à part entière, ni des êtres sensibles. Dénués d’émotions et de sentiments. Dont on pensait qu’ils ne ressentaient pas la douleur. Opérés à l’époque sans être endormis, il n’existait personne pour établir un lien si manifeste entre leurs cris et ce qu’ils étaient en train de subir.

Heureusement, nous n’en sommes plus là. Car il a suffi qu’une femme ose un jour, oui, ose, un « regard » sensible et conscient. En 1939, Françoise Dolto (1908 – 1988) change notre perception du nouveau-né au travers de sa thèse Psychanalyse et pédiatrie. Plus tard, un homme au regard empli de « féminitude », Frans Veldman (1921-2010) crée Haptonomie, science de l’affectivité. Tandis que Frédérick Leboyer (1918), posa un nouveau regard sur la naissance dans son ouvrage Pour une naissance sans violence publié en 1974, etc.

Les percées de quelques-uns dans le passé ont ainsi permis à d’autres aujourd’hui de bénéficier d’une ouverture à un sensible si originellement féminin. Féminin qu’il a fallu et qu’il nous faut encore affirmer sans nous dispenser de poursuivre l’éveil d’une intelligence lovée au cœur de nous-même !

Pratiquer une « conscience du sensible » nous offre dès lors ce qui nous a tant manqué au début de notre vie pour défroisser délicatement toutes les empreintes de notre histoire.


Imanou Risselard, avec son compagnon, Pol Charoy, créent ensemble en 2000 une nouvelle discipline, le Wutao. Ils sont également fondateurs de la revue Génération Tao et du Centre d’Arts et d’Ecologie Corporelle, à Paris. Elle se consacre aujourd’hui à la transmission du Wutao et de la Trans-analyse, un art de connaissance de soi co-créé avec Pol Charoy et Giovanni Fusetti.

2 stages d’été pour découvrir la pratique du Wutao et vous éveiller à votre corps sensible aux Arcs, en pleine montagne, à 1600 m d’altitude. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : wutao.fr

Imanou Risselard est co-auteur avec Pol Charoy de Wutao, pratiquer l’écologie corporelle, Édition Le Courrier du Livre. La pratique du Wutao, composée de 12 mouvements de base, est basée sur la prise de conscience du mouvement ondulatoire primordial de la colonne vertébrale. C’est une pratique en phase avec nos besoins actuels où il est nécessaire de retourner à l’essentiel, au naturel : renouer avec l’intelligence du corps et mieux l’habiter ; goûter au sentiment du geste ; créer du lien en soi et avec son environnement pour se sentir un être global, en pleine santé et aimant ; éveiller l’âme du corps et trouver notre rythme intérieur.

cours de Wutao le mardi de 19h45 à 21h15

salle du Merantais

78 160 Voisins le Bretonneux

  Une première partie du cours se fait soit debout soit assis sur un tabouret , et la toute fin de séance se fait au sol afin de se détendre encore plus en profondeur, donne toute sa confiance au sol ,s’abandonner à lui et retrouver le mouvement naturel. la sol est un merveilleux miroir de ce que nous sommes , une très belle occasion pour progresser en douceur et profondeur.

 

Venez découvrir une séance : offerte

WhatsApp Image 2020-08-06 at 15.10.54.jp

Reprenez  un contact véritable avec ce corps  pleinement vivant, harmonieux, dans la douceur.

    Retrouvez le plaisir d’incarner un corps fluide, dans son unité, explorer sa sensorialité, gouter avec une grande bienveillance tout ce qu’il exprime et, laisser apparaitre le mouvement naturel de cette onde vers le sentiment d’un geste juste et vitalisé. 

   Le principe du Wutao est de libérer corps et esprit, grâce à un ensemble de gestes calligraphiés, ondulation de la colonne vertébrale, mouvements spiralés, relâchement du bassin et travail respiratoire.

   Le Wutao se définit « voie de la danse de la vie ».

Une très belle pratique corporelle pour le bien être du corps dans toutes ses dimensions.